Invulnérable au froid

2014 aura attendu sa dernière journée pour nous en livrer sa plus belle à mon sens. -1°C, léger soleil et petite bise glacée. Ce n’est pas forcément la journée rêvée de tout le monde, mais dans le microcosme des grimpeurs, ce genre de journée n’a pas de prix car elle est synonyme de collante, de tentatives dans les projets, et peut-être aussi de réussites à fêter ensuite autour d’un petit verre (voir plus pour certains…). Avec des conditions pareilles, on se dit souvent qu’il faut viser des blocs courts aux prises intenables en temps normal, pourtant c’est sur une traversée que j’ai décidé de jeter mon dévolu.
Après avoir ouvert Incollable récemment avec Jérôme sur le secteur de Bois Rond Auberge, il semblait évident à nos yeux de grimpeurs qu’une ligne restait à ouvrir. Celle-ci connecte la traversée bien physique de Impitoyable avec le fameux Incollable sans réel repos entre les deux. Cela induit une traversée relativement longue où les mouvements sont de plus en plus durs, avec de surcroit un changement de rythme assez délicat à gérer (pour moi) lorsqu’on attaque la compression de Incollable.

Ci-dessous une belle vidéo de la photographe Isabelle Zezima qui a supporté les températures négatives de la journée pour immortaliser la naissance d’Invulnérable. Merci beaucoup à elle. (P.S : il s’agit bien entendu d’un montage. Lors du véritable enchainement mon état était plus proche de l’arrêt cardiaque que de la zen attitude de la vidéo… 🙂

Cet article vous a plu? Partagez-le! Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0